L’hiver est là ! La nature s’est assoupie et pourtant, il y a de la vie dans les vignes ! Malgré le froid, nos vigneronnes et vignerons préparent avec patience et amour le futur breuvage.

Pourquoi doit-on tailler les vignes?

La taille est indispensable, celle-ci permet d’ajuster la vigueur de la vigne mais aussi d’optimiser la production de raisin et de favoriser des conditions idéales pour la maturation des fruits.


Comment doit-on tailler les vignes ?


Taille courte ou taille longue ? La taille diffère en fonction du type de vigne : basse ou haute.
Pour les vignes hautes, la plus répandue est la taille en Guyot qui s’effectue sur des vignes palissées. Dans ce cas, la souche est constituée d’un tronc prolongé par un sarment supérieur et un sarment inférieur.
Pour les vignes basses cela sera la taille en gobelet. Cette technique nous vient des Romains. La souche se constitue alors de deux à cinq bras. Cette forme ne permet pas le palissage et donc la mécanisation. Dans notre région on l’utilise surtout dans nos vieilles vignes.
Sans oublier la taille en cordon dit de Royat, qui convient parfaitement pour tout type de vigne. Généralement, la souche se compose d’un ou deux bras horizontaux, idéal pour les vendanges mécanisées. 
En conclusion, malgré les frimas de l’hiver, nos tailleuses et tailleurs professionnels s’appliquent à la tâche, préparant ainsi le vin de l’automne.

Taille de la vigne
La taille de la vigne
Hiver vignes Corbières
PAYSAGE DES CORBIERES APRES LA TAILLE

Témoignage de vignerons passionnés

Delphine et Eric sont vignerons du cru Corbières Boutenac au château Maylandie à Ferrals-les Corbières.

C’est une histoire de famille, Delphine a toujours vu son père et son grand-père dans les vignes, été comme hiver.
Alors, elle sait combien la taille est importante et difficile avec le froid accentué par le vent qui gifle les visages et gerce les mains.
La taille est affaire de spécialiste car la tâche est ardue et demande de l’expérience et de la précision. Aussi, chaque année, à l’approche de l’hiver, son père Jean, 76 ans, continue de superviser la taille. Dans la famille, on privilégie la technique du cordon de Royat sur les 25 hectares qu’elle possède. Mais pour les vieilles vignes la taille en gobelet est toujours de mise. 

« Nous taillons nos vignes de novembre à mars ; c’est l’activité la plus longue car elle reste manuelle. Il faut raisonner la taille pour chaque cep afin que les futures grappes soient bien aérées. Le geste est difficile à acquérir et il faut plusieurs années avant d’être un bon tailleur. Il est vrai que ce travail est indispensable pour obtenir de belles grappes de raisin, bien fournies, cela permet d’avoir également une durée de vie plus longue de nos ceps de vigne. Et c’est certainement pour cela que nos plus vieilles vignes de Carignan au château Maylandie ont une centaine d’années ! » .

Delphine Maymil

Envie de vivre une expérience autour de la vigne ?

En Corbières Minervois, les chemins de vignes offrent de très jolis points de vue sur les paysages de plaine dont l’horizon est dessiné par les montagnes. D’ailleurs, ces chemins sont parfaits pour une balade revigorante à pied ou à vélo.

Pour les épicurieux, pourquoi ne pas faire une halte dégustation chez un vigneron passionné qui partagera avec vous ses anecdotes sur la vie dans les vignes et sa méthode d’élaboration du vin. Ou encore profiter d’un événement spécial Vignobles & Découvertes pour sortir et rencontrer du monde ?

Maud

par Maud

Lecture 3 min