La Cité de Minerve

Entre Cévennes et Montagne Noire, la cité de Minerve s’élève sur un éperon rocheux qui domine les gorges de la Cesse. Les ponts naturels de la vallée de la Cesse en font un site géologique d’exception. Porteuse de l’empreinte des chasseurs-cueilleurs de la Préhistoire, Minerve est surtout connue par le siège qu’elle subit en 1210 lors de la douloureuse Croisade contre les Cathares. L’ascension vers le village vous mènera vers la Colombe de Lumière de l’artiste Jean-Luc Séverac, sculptée en mémoire du bûcher tragique de 1210, à proximité de l’Eglise Saint-Etienne du XIème. Cette histoire est à découvrir dans les musées de la Cité et à l’Office de Tourisme.
Capitale historique du Minervois, elle est désormais l’une des portes prestigieuses du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc et figure parmi les “Plus Beaux Villages de France”.
Menèrba
Que vos sètz venguts pèrdre al desèrt, companhons ?
Es mòrta la comtessa e Miraval es mòrt
e Menèrba « fo presa » al voler de Montfòrt
e per l’amor de Dieu, fòc al cuol la racalha
aquela « puta canha » e sas cendres al vent ;
mas un crit s’escapèt que lo Cèrç lo repren,
lo vent pòrta paraula.
Dire son si
lo dire en òc
per, sèm aquí,
ciutat sul ròc,
aquela « puta canha » e sas cendres al vent
dire son si,
son èime.

- Leon Còrdas

Pourquoi vous perdre au désert, compagnons. Morte est la comtesse et Miraval est mort car Minerve fut prise suivant le vœu de Montfort et, pour l’amour de Dieu, au bûcher la racaille « pute chienne » et ses cendres jetées au vent ; mais un cri s’échappa repris par le souffle du Cers et porte parole. Dire son être, le dire en oc ; là, nous sommes, roc-cité, « pute chienne » et ses cendres jetées au vent pour dire l’être.