Il s’agit là d’une version de cette recette, car chaque village, chaque famille, chaque cuisinière a la sienne (meilleure, bien évidemment, que celle de la voisine).

Lo freginat, le plat convivial d’ici

Le fréginat est un plat traditionnellement cuisiné et partagé en famille ou en groupe, par exemple à l’occasion d‘une fête au village ou d’un rassemblement. Il peut être cuisiné avec du porc ou du sanglier, ce dernier étant souvent privilégié en période de chasse. La préparation et aussi conviviale que le repas et l’on se met à plusieurs pour cuisiner dans de grandes marmites, en discutant et en se racontant les dernières nouvelles. Le plus souvent, on dresse ensuite une grande tablée sur une placette et on se régale ensemble de ce plat savoureux à accompagner d’un vin rouge des Corbières ou du Minervois !

Les ingrédients

  • 1,500 kg de viande de cochon et des petits morceaux du cou avec du gras
  • 1 bel oignon
  • 4 échalotes
  • 3 gousses d’ail
  • 2 branches de persil
  • une cuillerée de farine
  • 1/4 de vin blanc Corbières ou Minervois un bouquet garni
  • ½ litre de coulis de tomate
  • Persillade
  • sel et poivre

La préparation

Couper la viande en petits dés de 3 cm environ. Mettre la viande à fondre sans matière grasse dans une grande poêle. Égoutter et mettre le le jus de côté. Remettre les morceaux dans la poêle avec un peu d’huile que l’on fait roussir à feu vif. Ajouter l’oignon et les échalotes hachées. Faire roussir à nouveau plus doucement. Saler et poivrer. Ajouter la persillade, puis une cuillerée de farine qu’on laisse dorer. Laisser un moment à feu vif, puis ajouter le coulis de tomates, le bouquet garni, le jus conservé et dégraissé. S’il en manque, rajouter de l’eau (la sauce doit être très courte). Ajouter sel et poivre. Verser dans une casserole couverte et laisser cuire deux heures à feu très doux ou au four. Dégraisser à nouveau et servir avec un plat de haricots blancs. On peut ajouter des câpres et des cornichons en tranches avec le coulis de tomates.