Une langue romane

L’occitan es una lenga romana, coma sas vesinas, lo catalan, lo castilhan, lo portugués, l’italian, lo roman, lo còrse e lo francés (aquesta es la mens romana de totas). Ven del mescladís entre las lengas de las populacions autoctònas e lo latin dels colonizadors romans.
Les plus anciens textes remontent au Xe siècle. C’est en occitan que les trobadors divulguèrent dans toute l’Europe, par leurs chansons, les valeurs originales de la société.
L’occitan foguèt la primièra lenga modèrna a se dotar d’un sistèma de descripcion de se ; las primièras gramaticas datan de la debuta del sègle XIII.

L’appellation « langue d’oc » vient de la particule affirmative òc. L’expression en latin, lingua occitana figure dans un document de la chancellerie royale en 1306. Les dénominations occitan et langue d’oc ont même valeur. Son territoire s’étend du Val d’Aran dans les Pyrénées jusqu’au piémont des Alpes (la province de Còni/Cuneo), du Fenouillèdes en bordure du Roussillon jusqu’à la marche au nord de Limoges ; un espace très vaste et varié aux plans géographique, historique, économique, humain, linguistique.

Après les riches heures des troubadours, la langue fut victime des vicissitudes de l’histoire. Le 19ème siècle lui octroya un renouveau littéraire, où excella le félibre Aquiles Mir, né à Escales. L’occitan reste une seconde nature des habitants de ce territoire, un élément constitutif de leur identité, un prisme pour comprendre la région et une ouverture sur le monde.