Le contexte sanitaire peut entrainer des modifications dans l’organisation des visites, services, prestations, événements et manifestations.
Renseignez-vous avant de vous déplacer en contactant le site, le prestataire ou « l'organisateur ».

RONDE AU CŒUR DES CORBIERES

A FONTJONCOUSE

Type d'itinéraire : Pédestre

Référence carte : IGN 2446 Est , IGN 2447 OT , IGN 2547 OT

Saisons : Printemps, Automne

Labels : Vignobles et Découvertes

Résumé :

Itinéraire de randonnée de 124 km en boucle autour des 14 communes, que l’on peut aborder en 6 jours, de façon sportive ou plus tranquillement pour découvrir des vues à couper le souffle.

Descriptif détaillé :

Prendre dans le village, la rue de la Vignolle (angle de l’Auberge du Vieux Puits) puis tourner à gauche entre des propriétés sur la petite route qui devient piste. Au pylône, sous la ligne électrique, (1) tourner à gauche et à la fourche, continuer le chemin principal en abandonnant à gauche l’ancien chemin. Après avoir contourné une vigne sur deux côtés, (2) à la fourche, abandonner le chemin qui file tout droit pour monter à droite le chemin dans la garrigue. On passe une bergerie ruinée sur la gauche puis plus loin, une sur la droite. Quelques mètres après, à l’intersection, (3) monter à droite. Dans la garrigue, l’œil accroche parfois des constructions ruinées, anciennes bergeries, vestiges de l’élevage ovin. Le paysage est fait de prairies, de zones de garrigue, de barres rocheuses. En jetant un œil d’où l’on vient, vue sur le mont Tauch, le plateau planté d’éoliennes au-dessus de Villesèque des Corbières. On arrive à la jonction (J) avec l'itinéraire venant de Jonquières / Coustouge. Prendre la direction de Thézan à droite. Devant vous, la Montagne Noire vous indique le nord. A 600m, carrefour de 4 chemins (4) : continuer tout droit. Le paysage est fait d’une suite de combes et de barres rocheuses, au calcaire éblouissant de blancheur, contrastant avec les couleurs sombres de la garrigue. Peu après, le chemin s’insinue dans une combe en traversant le ruisseau du Plat de la Fin au niveau d’une petite barre de rochers. Ignorer tous les chemins de part et d’autre du principal. Jonction Viviès : Arrivée à une fourche. Laisser la piste à droite qui passe devant la borne de branchement d’eau (lutte contre les incendies) (5) et continuer sur le chemin à gauche. On longe une zone humide d’anciens pâturages puis la végétation s’épaissit, le long du ruisseau du Mont Mija. On retrouve les pins en tournant à gauche sur un chemin qui traverse une friche (6) et en reprenant de suite à gauche la piste en direction de Thézan. Succession de zones herbues, friches autrefois cultivées sur ce plateau, vues sur la pinède de Boutenac, la Montagne Noire. Après la zone du BallTrap, le chemin goudronné laisse à gauche les barres du Montagut et rejoint la rue du chemin de Poursan, puis la rue de Montagut, la rue de la Source puis la rue du Vent pour arriver sur le parking de la rue du moulin à vent (panneau de “la Ronde au cœur des Corbières”). Tourner à gauche dans la rue du Moulin à Vent. Puis aller tout droit jusqu’à une fourche : (7) prendre à gauche le chemin goudronné. On sort du village. Après être passé sur le petit pont du “Pissadou”, (pas de nom affiché) continuer toujours tout droit. Passer le gué sur le ruisseau (8) avant la propriété de la Grangette. Dans la propriété, continuer sur la route qui passe devant le transformateur électrique. A l’intersection, (9) tourner à gauche en direction de la propriété de Caraguilhes. Traverser une partie de la propriété et tourner à droite, entre les bâtiments, après la cave. On peut admirer l'extérieur de l'ancienne chapelle qui se trouve à droite dans la cour de réception du caveau. En sortant de la propriété, le chemin traverse un ruisseau dans une courbe. Prendre ensuite à droite et quelques mètres après, à la fourche, laisser le chemin de droite qui file à plat vers les vignes pour monter à gauche (10) et contourner la propriété des Gourgoules (le nom de la propriété n'est pas affiché excepté sur la carte IGN). Après le petit ruisseau vers la droite, suivre un chemin en bout de vigne et descendre un raidillon pour rejoindre (11) une piste. Suivre cette piste qui offre des vues sur la plaine et le barrage du Rabet. Dans une courbe vers la droite, la laisser pour emprunter un sentier (12) qui plonge dans le talus à gauche. Serpenter à travers la garrigue puis la végétation des bords de ruisseau. Traverser, en le sautant, le ruisseau de la Font Blanche, qui rejoint le barrage sur le Rabet. Longer les vignes. Laisser à gauche (13) le chemin (point de jonction de la variante) qui rejoint le cirque de Viviès et contourner les plantations par la droite. Descendre et traverser le gué sur le Rabet. Longer (14) des vignes jusqu’à la D 106. On est en face de la propriété de la Sabine. Prendre la route vers la gauche et tourner sur le deuxième chemin : on traverse une zone de vignoble. Enjamber un ruisseau (15) en passant sur les buses recouvertes de terre. Partir sur la droite et tout de suite, partir à gauche, en contournant la même vigne et continuer sur presque 1 km. On passe devant une cabane de vignes et en bout de vigne, on plonge dans le talus tout droit pour sauter (16) le ruisseau des Espessoles (attention : rencontré à droite, lieu-dit "Les Picholets" le lieu n'est pas indiqué). Remonter le long de la vigne, aller tout droit. On marche bientôt sur un chemin goudronné en direction de la D 613. A la route, partir à gauche en direction du village. Prendre la rue de la Cave Coopérative à droite et retrouver le village et son quartier de “l’Escargot”.#Suivre la rue d’en Jacou ; puis de las Ieras ; suivre à gauche le sentier pédestre PR jaune après le cimetière (1). A l'intersection des trois chemins, prendre tout droit la "Montée de France". Se retourner pour admirer le plus beau point de vue sur Saint Laurent. Continuer toujours tout droit, laisser la PR à gauche, panneau table d'orientation à droite.
Passer au pied du Pech Musié. On retrouve sur quelques mètres (2) le balisage jaune. Dans un virage, à gauche, faire quelques pas sous un pin d'Alep pour découvrir les ruines d'une bergerie.
Continuer tout droit, admirer la "Roca Dansaïra" (La Roque Danseuse) et passer devant la bergerie appelée "Ermitage du Carla". Le chemin s'oriente vers la gauche et grimpe. Passer entre 2 bergeries (3) et grimper jusqu'au plateau. Au carrefour des 4 chemins, prendre à gauche entre les cyprès (4). Points de vues devant et à gauche sur le mont Saint Victor. Le chemin longe le rebord du plateau. A l’intersection, (5) le chemin s’oriente à gauche en descente puis à l’intersection suivante, à droite dans un virage (attention : forte descente).
Continuer la piste : paysage à gauche et ravins successifs.
Puis vue sur Jonquières : descendre vers la route D323, (6) la prendre à droite. Un chemin à droite permet d’éviter la route sur quelques mètres. La route vous mène dans le village.
Le traverser pour trouver le lavoir et le panneau de “la Ronde au cœur des Corbières”.
Prendre la route de Talairan sur quelques mètres puis la petite route à gauche longeant le réservoir.
A la fourche, (7) quitter le balisage de la boucle jaune et continuer à droite, la petite route parallèle à celle de Talairan que l’on devine en dessous.
700 m après, continuer sur la route (8) à droite puis tourner à gauche 100 m après. Après la murette surmontée d’une haie de cyprès, continuer tout droit sur le chemin parfois cimenté, (9) qui s’élève parmi la garrigue et les pins et pénètre dans la Serre de Lacamp. Ignorer tous les chemins à droite.
A la fourche, laisser en montée à gauche (10) la piste d’accès au terrain de chasse permanente et continuer tout droit puis à la fourche, prendre le chemin de gauche. Il décrit une épingle en descente et se rétrécit. La zone est ravinée.
Au ruisseau de la Soulane, prendre le lit sur la droite sur quelques mètres puis grimper le talus à droite pour longer un peu la rivière et redescendre le talus pour prendre en face le lit d’un ruisseau sur quelques mètres (attention : parfois il y a une vasque à cet endroit. On contourne par la droite et grimpez le talus par les marches).
Reprendre le chemin vers la gauche (11) qui est parfois bien raviné. Il est longé par quelques vestiges de murettes de pierres sèches de construction soignée. Les charrettes devaient passer par là à en juger les traces d’usure sur les pierres du chemin.
On suit un ruisseau ; le chemin est parfois recouvert de dalles calcaires ; juste en dessous d’une bergerie ruinée, (12) il s’oriente vers la droite. Plus loin, on aperçoit sur la crête le moulin d’Albas. Au niveau d’une ancienne carrière d’argile grise, le chemin s’élève et en quelques lacets, atteint le col.
Le moulin est (13) sur la gauche. Il est encore doté des meules centrales axées au rez-de-chaussée et d’une voûte en pierre ruinée. Au dessus de la porte, un fenestrou.
En longeant la maison ruinée, on bascule vers Albas que l’on aperçoit en bas, ainsi que la vue sur les Corbières. La piste décrit quelques lacets et rejoint la route D 40. Aller à gauche, longer le cimetière.
A droite, itinéraire pour Quintillan.
Tout droit, le village et la placette des Chasseurs (panneau de “la Ronde au cœur des Corbières”) en son centre.#Prendre la petite rue qui jouxte le panneau de la “Ronde au cœur des Corbières”, puis à gauche le chemin en dessous de la colline des Espeyrols. C’est l’itinéraire de la PR jaune. On traverse les terrasses rocheuses en suivant le cours d’eau.
Magnifiques couleurs, puis le sentier grimpe sous les chênes verts en surplomb de la route de Villerouge.
Arrivée sur un large terre-plein a) parking les américains : carrefour (1) de plusieurs pistes. Prendre le deuxième chemin à gauche. A nouveau, carrefour de pistes : continuer sur le chemin de droite, (2) sous les chênes verts. On passe le long de quelques vergers et cultures.
Arrivée sur un terre-plein, utilisé comme aire de retournement, prendre au fond, à gauche, (3) le sentier ombragé en descente.
Arrivée sur une piste, quitter l’itinéraire jaune et remonter la piste vers la droite.
Traverser le ruisseau. Quitter la piste pour un sentier à gauche, traverser le ruisseau et monter (4) dans le bois de chênes par un sentier très agréable.
A la sortie du bois, (5) prendre à gauche en montée, puis à proximité du lieu-dit Sinsac, prendre le chemin de la Serre en descente jusqu’à la traversée de la Berre (6) sur un gué cimenté.
Longer la rivière. Le chemin est tantôt cimenté, tantôt goudronné.
On passe devant les ruines d’un ancien moulin à eau, de l’autre côté du ruisseau.
A l’intersection, tourner à gauche sur la petite route (si vous tournez à droite, vous pouvez aller jusqu’à la source de la Berre). Déboucher (7) sur la D123.
Deux possibilités s'offrent à vous :
a) Prendre à gauche vers le village de Quintillan. Trouver le panneau de la “La Ronde au cœur des Corbières” à l'ancienne cave coopérative.
b) Ou traverser la D123 et continuer l’itinéraire en face jusqu’à Cascastel.

Après avoir visité le village, prendre la D123 en direction de Palairac et le chemin (7) à gauche 200 m après la cave coopérative.
Cet itinéraire est le retour de la boucle pédestre balisée en jaune. Feuillus, bruyères arborescentes, arbousiers,
chênes verts, différents cistes ponctuent le parcours.
Au col de Mairolles, traverser le terre-plein central et prendre en face, (8) la piste forestière la plus à gauche en descente. Piste en
balcon et vue sur les forêts et sommets des Hautes-Corbières.
Au col de Tauleplette, quitter la piste (9) dans un virage en épingle pour à gauche le terre-plein puis la piste en descente qui lui succède. On arrive sur une zone de culture viticole intégrée dans le vignoble de Cascastel.
Laisser tous les chemins sur la droite et la gauche et continuer tout droit. Le chemin est par endroit cimenté et longe le ruisseau
de Bélaurié.
On arrive sur une route (10) goudronnée. Lilas, mimosas, arbres de Judée annoncent le printemps. Traverser puis longer le ruisseau de Landialette.
Passer le petit pont sur le ruisseau des Pradals et à la fourche, (11) continuer tout droit (forte montée cimentée) pour
déboucher sur la route D123.
Prendre à droite en direction du village.
A l’intersection, avec la D106, prendre la direction d’Albas, (12) pour trouver le foyer municipal (aire pique-nique et panneau de “la Ronde au cœur des Corbières”).#Circuit dans Cascastel : Rejoindre le village, remarquer au passage la Tour bien conservée du XIIème siècle, le Pont de pierre refait à l'identique en 2011. Traverser le pont routier sur la rivière, tourner à droite (1) et suivre la Promenade des Jardins.
Prendre ensuite le chemin du Pontil à droite (2) au carrefour des Oliviers.
Descendre et traverser la Berre par le pont submersible. On retrouve la D 106 avec en face la cave coopérative, réputée pour son Fitou et ses vins rosés. Continuer sur la D 106, à gauche, sur 200 m. Prendre à droite (3), en montée, l'ancienne traverse de Villeneuve. Une ancienne croix de rogations se trouve sur la droite avant l'arrivée au col.
Plus haut à gauche, un ancien moulin à blé et un autre moulin, à huile.
Descendre dans Villeneuve des Corbières à travers les rues du vieux village, jusqu'au panneau de “la Ronde au cœur des Corbières”.

Emprunter la PR côté droit, Balansac. Arrivée au sommet, Vierge de la Récaoufa (376 m).
(4) Point de vue sur les massifs des Corbières.
Descendre la piste située plein sud (sentier cathare). Le terrain schisteux offre une végétation de maquis avec chênes verts,
plantations de pins, arbousiers, bruyère arborescente et kermès.
Dans le bas, le chemin s’aplanit en longeant une friche d’ancienne vigne. On débouche alors sur une autre piste que l’on prend à droite (5) sur 500 mètres avant d’arriver à la route.
Prendre la D205 vers la droite, faire 400 mètres puis prendre à gauche le chemin en montée. Au bout, on remarque une bergerie ruinée à droite.
Prendre le chemin (6) vers la gauche, en montée parmi les vignes. Il est ensuite en partie cimenté. L’abandonner dans un virage à droite pour prendre (7) tout droit un chemin. Il devient sentier en laissant à droite un bassin et autour une zone de petits jardins. On passe bientôt devant une source (à droite).
Ce sentier ombragé par les chênes verts et les bruyères arborescentes traverse plusieurs fois le ravin de l’Anglade. Il serpente, en petites montées, descentes et zones de plat (petite zone très ravinée).
Un passage à découvert dans les pierres schisteuses et il s’élève, soudain plus sévère. Au milieu de la montée, prendre à gauche
(8) un sentier plus plat et plus ombragé, qui débouche sur un chemin. (9) Prendre à gauche en descente, dans la zone de vignes, de plantations arbustives jusqu’au village. Point de vue sur le Pech Montoulié et sa chaîne en face.#Depuis le foyer (panneau de la “Ronde au coeur des Corbières”), prendre la route des Cannelles devant la cave coopérative, sur 1 km 500.
Possibilité d’aller/retour à droite à la source des Cannelles.
Pour continuer l’itinéraire, (1) prendre à gauche, passer sur le gué du ruisseau de la Grave et continuer le chemin goudronné
en direction de Castelmaure.
Possibilité d’effectuer une petite boucle balisée en jaune (2) autour de la chapelle St Félix et de la colline de Castelmaure.
Après le hameau, continuer la route. A la première intersection, (3) prendre à gauche puis 50m après, à droite.
Faire 600m jusqu’à l’intersection suivante (possibilité de rejoindre le village de Saint Jean de Barrou, à gauche) et prendre à droite puis à la fourche, (4) prendre la route de gauche. Le chemin tourne à droite (5) après une petite cabane. Il est pendant un moment bordé de murettes.
A la route, aller (6) tout droit en montée.
Passer devant la chapelle Notre Dame de l’Olive. Le chemin passe le long de vignes et friches. Traverser le ruisseau de Saint François.
(7) Prendre à droite puis 150 m après tourner à gauche. Continuer sur le chemin goudronné puis prendre la route à droite (8) qui tourne à angle droit. A gauche, vue sur le moulin rénové.
Arrivée à Fraïsse. Tourner à droite rue du Quartier Neuf.
Sur la D205, en face de la rue du Quartier Neuf, panneau "Ronde au cœur des Corbières".
Prendre à droite, la direction du village sur quelques mètres et prendre à gauche la rue des Jardins sur 300 m.
Dépasser le lotissement, sortir du village et à la fourche (9) descendre à gauche. Ignorer les chemins à gauche et à droite, continuer la route principale qui monte le long de murettes en pierres et de vignes. Un chemin de terre carrossable fait suite à la route. Continuer tout droit. Paysage, à gauche le Tauch et à droite éoliennes de Villesèque.
Dans une descente, prendre le chemin qui s’élève un peu à gauche (10) jusqu’à un plateau. Le paysage s’enfonce dans la garrigue (romarin).
Vue sur le village à gauche.
Descendre de la colline par un sentier (cyprès à droite) qui débouche sur un chemin plus large. Prendre à droite en descente. Longer une vigne, on débouche (11) sur un chemin goudronné. Le prendre vers la droite.
Traverser tout droit au milieu d’une vigne à replanter puis 200m après, carrefour de 4 chemins, laisser le cabanot à droite et tourner (12) à gauche entre les vignes ( balisage) sur un chemin qui traverse un ruisseau à gué.
Continuer sur un bon chemin. Arrivé en vue de la route, prendre à droite (13) la colline en montée, à travers la garrigue. Redescendre sur une petite route. Prendre à droite sur la petite route goudronnée, cimentée ou chemin, entre vignes et friches ( balisage).
A l’intersection, prendre à gauche le long d’une vigne, le chemin de terre. A la 2ème intersection, prendre à gauche le long d’une vigne, le chemin de terre. Montée en direction des pylônes.
Intersection : prendre à gauche en direction du pylône bétonné.
Au pylône, tourner à droite et quelques mètres après, intersection prendre à droite, toujours en bordure de vigne. On avance vers une colline rocheuse.
Nouvelle intersection : tourner à droite en direction de la colline la plus haute. On contourne une vigne et on débouche sur la petite route Fraïsse à Mandourelle. (14) Prendre la route vers la gauche, dépasser la propriété, passer sur un pont et tourner de suite à droite. On est sur le Sentier Cathare (jaune / bleu).
Au bout du chemin, prendre le sentier à gauche le long d’une friche puis monter (15) en direction de la falaise. Le sentier serpente dans la garrigue et la rocaille, en montée et arrivée au plateau (16) des éoliennes. Prendre la sente jusqu’à un chemin.
Tourner à gauche. On passe devant une bergerie ruinée (17) et un puits au diamètre important (attention danger).
Emprunter ensuite une autre sente à droite (attention au balisage).
Arrivée à la piste carrossable, quitter le sentier cathare qui tourne à droite et prendre à gauche (18) (itinéraire équestre orange). Jonction avec la PR (19) et descente vers la Borde des Chèvres puis la D50 et Villesèque.#Prendre l’avenue de la mairie et tourner à gauche dans la rue principale. Face à la rue du Foyer, prendre la rue des Saules.
Ne pas entrer dans le lotissement de la Condamine et prendre à gauche le chemin goudronné.
A la première fourche (1), suivre à droite le chemin du bas, sous une murette. On aperçoit au loin à gauche l'ancienne cave coopérative. Longer vignes et anciennes cultures.
A la 2ème fourche, (2) prendre à droite le chemin du bas, sous une murette, le long d’une vigne. Au bout de la vigne, trouver le petit passage à gauche (3) dans une haie de tamaris. Traverser la friche en la contournant par la gauche et viser les poteaux électriques en face. Suivre ensuite un bon chemin entre des vignes jusqu’à une petite route. La prendre vers la gauche. Longer quelques jardins. A la fourche, (4) prendre à gauche. Le chemin contourne une vigne. Traverser un petit gué. Monter sur le chemin bordé à droite de murettes en pierres sèches. On entre dans une pinède. 600 mètres plus haut, à l’intersection, descendre (5) à gauche vers le ruisseau. Le chemin continue à droite du ruisseau, le long d’une friche en pente. On traverse un gué sur le ruisseau qu’on longe maintenant sur sa gauche.
Zone d’anciennes cultures et de murettes de pierres sèches, témoins de l’agriculture de subsistance. Au détour du chemin, on aperçoit en face les éoliennes sur le plateau de Villesèque. Traversée d’un gué sur le rocher. Le ruisseau est à gauche du chemin.
Arrivée sur un chemin goudronné. Laisser à gauche la partie du chemin qui rejoint la D50 (6) et tourner à droite : suivre le balisage équestre orange. Le chemin grimpe dans une zone de vignoble : Serre Rouge. Le chemin descend ensuite vers Durban.
Plantations d’oliviers et de chênes truffiers sur la droite. Passage devant une bergerie rénovée sur la droite. Puis le chemin débouche sur la D611. Prendre vers la gauche, jusqu’à Durban.

Monter en direction des terrains de tennis et emprunter l’itinéraire balisé en jaune de la PR, dans le site du Chamma.
Prendre ensuite à droite la variante marquée point jaune (7) en direction des Pausades.
Quitter le balisage jaune qui descend vers la Maison Botanique pour prendre à droite (8) un chemin qui rejoint une petite route goudronnée.
Tourner à droite et dépasser le hameau de la Salce.
Descendre puis remonter une piste qui laisse à droite le Mont Viala, sommet caractéristique arrondi. A la première fourche, quitter la piste (9) et aller à gauche.
Le chemin longe le ruisseau de Salobert. Vue sur le mont Saint Victor. Arrivée à une petite route. Prendre à gauche sur le petit pont. Passer devant la bergerie de Cabanut. La route cède la place à un chemin.
On traverse une zone d’anciennes cultures et de vignoble,
agrémentée de cyprès aux formes de sentinelles. Remarquer à droite quelques rochers aux formes curieuses. Après une montée
courte mais sévère on rejoint (10) le col de Vente Farine.
Après le col de Vente Farine, continuer tout droit sur la piste jusqu’à la route du mont St Victor. Descendre sur la route et
tourner à l’angle d’une vigne sur le 1er chemin à gauche. Monter ce chemin dont une portion est bétonnée et après un virage,
longer une friche suivie d’un talus et d’une vigne. Longer la vigne (11) sur la droite et continuer dans une friche. Puis après avoir
plongé sur l’autre versant, on rejoint bientôt un sentier bien tracé (12) en balcon qui descend doucement jusqu’au ruisseau.
Prendre le ruisseau vers la droite sur quelques mètres puis grimper en direction de la D123. Prendre en face la petite route (13) qui vous mènera à Fontjoncouse, devant l’ancienne fontaine (panneau de “la Ronde au cœur des Corbières”).

N° d'urgence depuis un portable : 112

PRECONISATIONS : Aller sur le document “prévention des risques météo”, cette carte est mise à jour quotidiennement et indique le risque météorologique d’incendies de forêts et les Mesures de Prudence.
Suivre le lien : www.aude.gouv.fr/carte-des-previsions-du-niveau-d-risque-feu-de-a9152.html

Ne fumez pas, en aucun cas n'allumez de feu. Respectons notre patrimoine naturel. Ne laissez pas de détritus derrière vous.

Proposer un commentaire

Création et entretien des sentiers : Pays Touristique Corbières Minervois : 04 68 27 57 57, mail : info@ptcm.fr

Retrouver toutes les randonnées sur : http://www.tourisme-corbieres-minervois.com/randonnees-a-pied.html