Minervois, le vin millésimé par le vent

Viva lo vin ! Viva lo vin !
Lo crane vin de la barrica !
A taula fasètz-vos’n servir,
Tot çò-z-autre es de farlabica.
Beguem ! Trinquem !
Que nòstre veire se rampligue !
Trinquem ! Beguem !
Que nòstre veire s’escorrigue !
Paul Albarel, Viva lo vin !

Traduction : Vive le vin ! Le bon vin de la barrique ! Faites-vous en servir à table, tout le reste n’est que tromperie. Buvons ! Trinquons ! Que notre verre se remplisse ! Que notre verre se vide !

Le Minervois est une vaste zone géographique, à cheval sur l’Aude et l’Hérault (lien site PTCM page aux alentours), qui se développe de Carcassonne aux portes de Narbonne. Il est limité au nord par les contreforts de la Montagne Noire et au sud par la douce ligne ondulante du Canal du Midi. Ce véritable amphithéâtre géologique, dont le vignoble se développe sur 4 000 ha en production, offre une vue imprenable sur les Corbières et les Pyrénées.

Balayés par ses deux vents dominants, le Cers et le Marin, les vins du Minervois se sont forgé une élégance et une rondeur unique. Rouges, rosés et blancs, millésimés par le vent, les vins offrent ainsi une gamme complète de saveurs et d’arômes profitant des grandes variabilités climatiques et géologiques de ce terroir, reconnu en AOC depuis 1985. Syrah Grenache, Carignan, Cinsault et Mourvèdre s’acclimatent parfaitement sur les plateaux calcaires et les coteaux plongeant vers le Canal du Midi, produisant des rouges élégants et charpentés, et des rosés aromatiques à déguster dans leur jeunesse. Les blancs, à la fois vifs, expressifs et complexes, sont issus d’une importante variété de cépages : grenache, bourboulenc, maccabeu, marsanne, roussane...

Si cette terre a toujours eu une vocation viticole, depuis les Grecs et les Romains, c’est avec la construction du Canal du Midi, que débute la révolution viticole du Minervois et des Corbières, transformant les paysages en océan de vignes et ornant les villages, du charme discret et élégant des maisons vigneronnes.