Laissez-vous vivre !

Vous avez tant et tant de choses à voir en Corbières et Minervois : châteaux et abbaye, églises, chapelles, domaines, sites et paysages,... Mais ne vous lancez pas dans une course effrénée : il vous faut savoir vivre avec le temps qui passe, vous arrêter dans les villages, sur les places, regarder, écouter, apprécier chaque instant... et rencontrer les gens de ce pays.

I a plan mai a ausir que lo cant de las cigalas
il y a bien d’autres choses à entendre que le seul chant des cigales

Si vous louez un gîte ou une chambre d’hôtes, pensez que l’été, le soleil est là pour indiquer que cal passar a l’ombra (il faut passer à l’ombre) plutôt que de se rostir la codena (bronzer outrageusement). Il fait beau et chaud : ce n’est pas le moment d’alandar las finèstras/d’ouvrir en grand les fenêtres. La climatisation sans climatisation c’est forcément plus écologique !

L’homme de Tautavel et sa famille se déplaçaient ici voici des millénaires ; de cueillette en agriculture, du travail dans les mines au défrichage, de champs et prairies en vignes, les femmes et les hommes des Corbières et du Minervois se sont fondus dans ces paysages, les ont modelés, ont bâti fermes, maisons, églises et châteaux. Ne vous contentez pas de prendre quatre photos à la volée ou de quelques indications même dans le meilleur des guides : laissez-vous doucement, lentement, suavement, profondément gagner par le pays.

Dobrissètz grand los uèlhs, las aurelhas, totes vòstres sens, tastatz lo país, daissatz-vos encantar e embruèissar per Corbièras e Menerbés.