Covid-19 : les circonstances exceptionnelles entraînent des modifications dans l’organisation de nombreux services. Avant tout déplacement, contactez le commerce afin de vous assurer de son mode de fonctionnement (horaires, livraison, retrait de commande sur place…).

L’ÈRE DU TEMPS

A LAIRIERE

Type d'itinéraire : Pédestre

Référence carte : IGN 2346 Est, IGN 2447 Ouest

Accès
Complément d'accès Le départ de la Petite Vadrouille est est matérialisée par une stèle en pierre, à la sortie du village.

Description :

Départ de la stèle à la sortie du village.
Terribles, les dinosaures ! Pour ceux qui savent porter un regard sur les tourments du relief là où affleure la marque de leur passage, il vous faudra toute l’acuité et la patience d’un œil exercé pour repérer leurs traces. Tout au long de cette Petite Vadrouille vous traverserez en leur compagnie l’histoire de la Terre.

Votre accompagnateur : le dinosaure

Descriptif détaillé :

Rejoindre la D40 et la descendre jusqu'à l'entrée d'une courbe virant vers la droite. Prendre le chemin à gauche, bordé par quelques arbres. (Cairn (1) et (2) Le paysage offre une succession de couches parallèles, successivement déposées au cours des millénaires au fond de l’océan. Chacune de ces couches appartient à un “étage” de l’ère géologique. A chaque fois que l’on gravit une couche, on se rapproche du présent. Ici, les étages visibles les plus anciens datent de la fin de l’époque des dinosaures).#Il rejoint le chemin du "Pas de la Vieille". Laisser à droite l'accès au hameau de Gauzy et continuer à gauche sur la piste. (Cairn (3) A la fin de l’ère secondaire, le climat est chaud et humide, “c’est un peu l’Afrique”. C’est de cette époque que datent les terres rougeâtres). Continuer la piste le long du ruisseau de Laurio. (Cairn (4) Ici, nous sommes à l’emplacement d’un ancien lac (il y a 70 millions d’années): les sédiments accumulés forment aujourd’hui la barre calcaire que vous voyez devant vous).
(Cairn (5) le ruisseau “Le Laurio”, enserré dans des gorges est de formation récente (début du quaternaire). Cairn (6) (7) et (8) A l’ère tertiaire, les Pyrénées se forment, entraînant une puissante érosion. Les matériaux sont emportés par les torrents. On retrouve aujourd’hui dans le lit de la rivière, des galets agrégés dans un ciment calcaire : les poudingues.#Emprunter à droite le sentier au bord du ruisseau, le long des prairies puis dans le bois. (Cairn (9) Au dessus du chemin, la chapelle St Romain, était réputée pour guérir les enfants frappés de mutisme.) Il monte et tournant le dos au ruisseau, atteint et traverse le hameau de "Las Borrios". (Cairn (10) On trouve dans le calcaire l’empreinte de nombreux fossiles de type “foraminifères”, sorte de coquillages formés d’une seule cellule mais pouvant atteindre la taille d’une pièce de monnaie).
(Cairn (11) et (12) Sur la roche, s’installent des lichens. Formés d’une algue et d’un champignon, ils peuvent coloniser les milieux les plus impropres à la vie. Ces roches ont été utilisées par l'homme pour ses constructions).
Laisser une zone verte coupe-feu à droite et continuer à monter à gauche. Ignorer l'accès au hameau des "Borrios Naoutos " à droite.#Déboucher sur une piste. La prendre à gauche en montée. (Cairn (13) et (14) Il y a 40 millions d’années, cette zone fait partie d’un “golfe” qui se comble peu à peu par les dépôts apportés par les courants. Les dépôts fluviatiles les plus grossiers (les poudingues), transportés par les courants plus violents, sont faciles à discerner depuis cette piste).#Quitter la piste pour descendre par un sentier à gauche le long d'une zone verte coupe-feu. (Cairn (15) Au dessus de vous, le plateau de Lacamp, occupé par les troupeaux.)
(Cairn (16) Cette zone sans végétation est appelée un coupe-feu et sert à ralentir à progression d’un incendie.)
Longer le hameau de Larjonquié et après quelques virages, retrouver le bord du ruisseau de Laurio. Le longer sur environ 250 m.#Traverser le ruisseau et laisser à gauche l'accès à l'exploitation agricole. (Cairn (17) Les matériaux géologiques sont utilisés par l’homme. Ici, l’argile rouge était extraite pour la fabrication de tuiles) .A la piste, prendre à droite, en montée. On rejoint bientôt le haut du village. Le laisser sur la droite et continuer sur la petite route jusqu'à l'arrivée. (Cairn (18) et (19) Lairière (mines de cuivre) et les 2 hameaux de Laurio et Lauriol tirent leurs noms de l’ancienne activité minière).

N° d'urgence depuis un portable : 112

PRECONISATIONS : Aller sur le document “prévention des risques météo”, cette carte est mise à jour quotidiennement et indique le risque météorologique d’incendies de forêts et les Mesures de Prudence.
Suivre le lien : www.aude.gouv.fr/carte-des-previsions-du-niveau-d-risque-feu-de-a9152.html

Ne fumez pas, en aucun cas n'allumez de feu. Respectons notre patrimoine naturel. Ne laissez pas de détritus derrière vous.

1 avis

  • subervie quentin

    Super rando !

Proposer un commentaire

Création et entretien des sentiers : Pays Touristique Corbières Minervois : 04 68 27 57 57, mail : info@ptcm.fr

Retrouver toutes les randonnées sur : http://www.tourisme-corbieres-minervois.com/randonnees-a-pied.html